Historique des Condors

Les Condors existent depuis 1972. Le Cégep portait alors le nom de Séminaire de Saint-Georges. Le nom Condor donné à l’équipe à sa naissance est en fait le surnom de son premier quart-arrière, Patrick Roy.

L’équipe a joint le circuit collégial AA en 1975 puis le collégial AAA en 1983. Elle est de retour au niveau AA depuis l’automne 2009.

Guillaume Blouin est le neuvième entraîneur-chef des Condors.

Voici ceux qui l’ont précédé :

  • Benoît Gravel (1973 à 1984)
  • Gaétan Mathieu (1985 à 1989 et 2003)
  • Daniel Rodrigue (1990)
  • Gaétan Létourneau (1991 à 2001)
  • Richard Jolicoeur (2002)
  • Maddy Lacroix (2004 à 2007)
  • Sonny Lacroix (2008)
  • Christian Audet (2009 à 2014)
  • Guillaume Blouin (depuis 2015)

Les Condors ont remporté le Bol d’or en 1979, 1980 et 1988. Ils se sont inclinés en finale en 1982, 1985, 1987 et 2011.

Le Bol d’Or 1979

Premiers au classement de la section Québec Métro du circuit AA, les Condors affrontent Saint-Laurent au Bol d’or 1979. Ils l’emportent 17 – 13 à l’issue d’un match chaudement disputé. Pierre Mercier met fin aux espoirs des Montréalais en interceptant une passe en fin de partie. Daniel Rodrigue et Robert Bouchard sont les piliers de l’attaque terrestre des Condors alors que le receveur de passes Richard Dallaire est la figure de proue du jeu aérien. En défensive, le secondeur intérieur, Guillaume Poulin, et le demi-défensif, Serge St-Hilaire, s’illustrent.

Le Bol d’Or 1980

Deuxième saison de suite de 5 victoires et une défaite pour les Condors et deuxième participation consécutive au Bol d’Or. La défensive beauceronne mène la charge dans un gain de 13 – 7 face au Collège André Grasset. Michel Grégoire retourne une interception pour un touché en deuxième demie. Le front défensif (Volpato-Fecteau-Caron-Létourneau-Boutin) des Condors impose une pression constante sur l’offensive montréalaise. Daniel Fecteau est d’ailleurs élu meilleur joueur du match. Un jeune secondeur du nom de Maxime Bernier participe à la victoire des Condors.

Le Bol d’or 1988

Six victoires et 2 défaites en saison régulière et une victoire de 23 – 17 aux dépens John Abbott conduisent les Condors au Bol d’Or 1988 face au Collège Marie-Victorin. La finale prend des allures historiques. À trois minutes de la fin du match, les Condors tirent de l’arrière par 13 points. Les spectateurs commencent à quitter en chantant le fameux Na! Na! Na! Good Bye! Les Beaucerons marquent un touché d’une soixantaine de verges à la suite d’une passe déviée sur un casque. Les Condors recouvrent le botté court et marquent ensuite le touché qui les place en avance 22 – 21. Il reste encore une minute. Jean-François Larouche met fin aux espoirs de Marie-Victorin avec une interception à 11 secondes de la fin.

1985 : Glen Constantin (56), Carlos Frez (67), Michel Giroux (14), Ronald Lussier (50), Gaétan Mathieu

Les Condors sont en demande

De nombreux anciens Condors évoluent au sein du circuit universitaire canadien. C’est aussi un ancien Condor, Glen Constantin, qui est l’entraîneur-chef du Rouge et Or de l’Université Laval, le programme universitaire de football le plus titré au pays. Glen a notamment fait partie de l’édition 1985 des Condors qui s’est inclinée en finale du Bol d’Or (numéro 56 sur la photo).

Au cours des dernières années, plusieurs anciens Condors ont été repêchés par des équipes de la Ligue canadienne de football dont Éric Maranda, Pascal Chéron, André Trudel, Bernard Gravel, Philippe Audet, Francis Bellefroid, Patrick Thibault, François Boulianne et Daniel Lafontaine.